Aide achat terrain > Les caractéristiques d'un terrain
Les caractéristiques d'un terrain

Superficie, orientations, accès, terrain isolé ou en lotissement sont autant de facteurs à prendre en compte lorsqu'on recherche un terrain.

La construction de votre maison dépendra pour beaucoup de toutes ces caractéristiques. Votre maison doit s'adapter au terrain, pas l'inverse !

 
 
 
 
 
 

o   Superficie

 

 
Le prix du terrain dépendra de sa superficie, mais également de son emplacement. Un terrain à bâtir situé en pleine agglomération est bien évidemment plus onéreux qu’en campagne. La forme de la parcelle est également à prendre en compte : votre maison et votre vie quotidienne seront différentes si votre parcelle est toute en longueur ou carrée, ou bien si elle est longée par une voie ferrée ou un cours d’eau.
 
 
 

o   Relief

 

 
A priori, votre construction devra suivre les mouvements du sol, et tout du moins s’adapter à la topographie. Un terrain en pente accueillera un type différent de maison qu’un terrain plat et il convient d’y penser avant l’achat du terrain. Les aménagements seront plus onéreux si le terrain est accidenté, de même que tous les travaux de terrassement.
 
 
 

o   Végétation

 

 
Examinez les plantes et arbres qui ornent le terrain et tâchez d’estimer ce que vous devrez élaguer et ce que vous pourrez garder. Les plans de votre maison devront s’harmoniser avec la végétation environnante.
 
 
 

o   Exposition

 

 
Ayez déjà à l’idée comment pourrait être orientée la maison par rapport aux accès au terrain. Pour une meilleure économie, les pièces à vivre doivent être au sud ou à l’ouest, et les chambres à l’est. Garage et pièces utilitaires sont au nord. Pensez aussi au vent dominant lorsque vous voudrez créer la terrasse…
 
 
 

o   Vue

 

 
Vous craquez pour la vue magnifique que vous imaginez déjà pouvoir contempler de votre salon ou de votre terrasse ? Filez vous renseigner à la mairie et étudiez attentivement le P.L.U. qui évitera d’acheter un terrain en face duquel se construira l’année suivante un gymnase ou un centre commercial !
 
 
 

o   Servitudes et mitoyenneté

 

 
Il convient de vérifier avant l’achat de votre terrain de nombreux points qui pourraient vous rendre le quotidien très désagréable si vous n’y avez pas prêté attention :
 
-      réglementations sur hauteur, forme et aspect extérieur des constructions
-      implantation des maisons, alignement et distance par rapport à la route ou d’autres constructions ou équipements et par rapport au voisinage
-      prévisions spécifiques pour le stationnement
-      plantations minimales à réaliser, interdiction de couper certains arbres (ou obligation !)
-      passage de canalisations (gaz, eau, lignes électriques)
-      distances à respecter pour pratiquer des ouvertures par rapport aux constructions voisines, ou pour la pose de clôtures, murs mitoyens ou plantations séparatives
-      éventuels droits de passage
-      présence dans les environs d’un bâtiment ou site classé
-      règlement municipal sur l’entretien des constructions, les poubelles, le séchage du linge, animaux, aménagements des jardins, lutte contre le bruit…
-      éventuel droit de préemption par la commune…
Cette liste n’est pas exhaustive et vous devez vous renseigner au maximum, en mairie et à la Préfecture, mais aussi auprès des habitants de la ville ou du quartier.
 
 
 

o   Terrain isolé ou lotissement

 

 
      - Acheter un terrain isolé ou en secteur diffus
 
Vérifiez au préalable que le terrain est bien constructible ! Sur ce type de terrain, vous pourrez – tout en respectant les règles d’urbanisme en vigueur dans la commune – construire le type de logement que vous désirez. Vous serez libre de choisir votre architecte ou constructeur de maison. Vous devrez par contre vous renseigner sur la qualité des sols et sur les règles de construction à la mairie, effectuer vous-même toutes les démarches administratives, faire vérifier le bornage et vous rapprocher des réseaux publics (eau, gaz, électricité, téléphone, assainissement) pour demander le raccordement. Attention, suivant l’isolement de la parcelle, les travaux de raccordement et les aménagements d’accès peuvent être très onéreux !
 
     - Acheter un terrain en lotissement
 
Un terrain en lotissement est déjà viabilisé (raccord aux réseaux) et d’office constructible. De plus, les accès sont aménagés, la parcelle (dont la forme est adaptée à une construction) est déjà bornée et vous pourrez donc de suite déterminer la surface constructible. Pensez malgré tout à vous renseigner à la mairie sur le permis d’aménager qui doit être délivré par arrêté, et sur la conformité du lotissement.
Il convient d’étudier attentivement le cahier des charges du lotissement qui pourrait ne pas convenir à votre mode de vie ou à vos projets de construction : une maison ultra moderne dans un lotissement traditionnel pourrait par exemple être refusée. Le règlement du lotissement peut aussi imposer certaines normes environnementales (récupération des eaux de pluie ou utilisation d'énergies renouvelables) ou de comportement.
A noter que, du fait des installations déjà prévues, le prix d’un terrain en lotissement est supérieur à celui d’un terrain en secteur diffus, mais que les frais engendrés par la viabilisation et l’aménagement d’un terrain en secteur diffus font que ce type de terrain revient au final souvent beaucoup plus cher.


- Publicité -